DALF

Production écrite au DALF C1 : synthèse sur le thème de la voiture autonome – Méthode et exemple commenté (exemple 2)

Bonjour à tous!

Voici un tout nouveau sujet de production écrite pour le DALF C1 sur le thème de la voiture autonome. C’est un sujet d’actualité qui peut tomber à l’examen, il est donc important de le préparer. Nous vous présenterons la méthode de la synthèse ainsi que l’essai au DALF C1, puis un modèle de synthèse, que nous réaliserons pas à pas. Découvrez la méthodologie de la synthèse, un exercice qui n’existe qu’au DALF C1. Ce sujet est conforme au nouveau format du DALF.

Voici comment s’organise ce billet :

  1. La synthèse au DALF C1 
  2. L’essai au DALF C1
  3. Les documents
  4. Exemple de synthèse commenté

A. Tableau avec les idées principales des 2 textes

B. Problématiser et trouver un plan

C. Exemple de synthèse DALF C1 : la voiture autonome

5. Remarques et conseils : la synthèse écrite au DALF C1 

*Précision importante : Notre travail est protégé par le droit de la propriété intellectuelle. Il n’est pas autorisé de le réutiliser ni partiellement ni en totalité sans notre accord, de le modifier, ni d’en faire usage de manière promotionnelle ou commerciale, cela constituerait une fraude. Pour toute demande d’utilisation, utilisez le formulaire en bas de page.

This material is under copyright. You may not copy or distribute any part of this material. Failure to comply with the terms of this warning may expose you to legal action for copyright infringement.

RAPPEL : Comment utiliser nos ressources dans le respect du droit de la propriété intellectuelle?

Vous pouvez :

-partager les publications telles qu’elles (sans rien modifier) ✅

-les utiliser vous-même pour apprendre ✅

Vous ne pouvez pas …🚫

-copier le contenu en vous l’appropriant (modifier le fond, les couleurs, en gardant nos idées par exemple) = c’est du plagiat

-vous inspirer de nos idées sans nous mentionner = c’est du plagiat

-faire une utilisation commerciale ou promotionnelle des nos contenus = c’est du plagiat et c’est puni par la loi

Fin du petit rappel 🙂 

Soyez toujours respectueux du travail d’autrui comme vous voudriez que tout le monde le soit avec votre propre travail!

Production écrite au DALF C1 : synthèse sur le thème de la voiture autonome – Méthode et exemple commenté

La production écrite au DALF C1

La production écrite est la 3e partie des épreuves collectives au DALF C1

Elle se décompose en 2 parties :
• réaliser une synthèse de plusieurs documents écrits (+/- 1 000 mots) 
• réaliser un essai argumenté en se basant sur le même corpus de documents que pour la synthèse.

Vous avez 2 heures 30 pour réaliser l’épreuve de production écrite au DALF C1 et cette section vaut 25 points au total (13 points pour la synthèse et 12 points pour l’essai).

1. La synthèse au DALF C1

Voici la consigne de la synthèse telle que donnée au DALF C1 (source France Éducation International) : 

 »Vous faites une synthèse des documents proposés.
Pour cela, vous dégagez les idées et les informations essentielles qu’ils contiennent, vous les regroupez et les classez en fonction du thème commun à tous ces documents, et vous les présentez avec vos propres mots, sous forme d’un nouveau texte suivi et cohérent.

Attention :
– vous devez rédiger un texte unique en suivant un ordre qui vous est propre, et non mettre
 deux résumés bout à bout ;
– vous ne devez pas introduire d’autres idées ou informations que celles qui se trouvent
 dans les documents, ni faire de commentaires personnels ;
– vous pouvez bien entendu réutiliser les « mots-clefs » des documents, mais non des
 phrases ou des passages entiers. »

La longueur de la synthèse doit se situer entre 200 et 240 mots.

À RETENIR

La synthèse n’est pas un résumé!

Elle consiste à reprendre les informations importantes et les réorganiser.

La synthèse est une production objective et neutre, structurée, mais aussi limitée en nombre de mots.

Vous allez vous entraîner à la synthèse écrite au DALF C1 à partir des 2 documents que vous allez lire ci-dessous.

2. L’essai au DALF C1

Le second exercice de production écrite au DALF C1, qui est obligatoire (vous ne choisissez pas entre la synthèse et l’essai!) est justement l’essai.

L’essai au DALF C1 peut prendre différentes formes : il peut s’agir d’une lettre, d’un article, d’une lettre ouverte…La consigne sera différente en fonction de l’exercice demandé. Vous pouvez consulter un exemple de sujet d’essai avec une lettre ouverte ici 

S’organiser pour la production écrite au DALF C1

Vous avez 2h30 en tout et pour tout pour la production écrite (synthèse + essai) au DALF C1. Consacrez 1h10 à la préparation de la synthèse et 1h10 pour l’essai, puis gardez 10 minutes pour relire le tout.

3Les articles

Lisez les 2 documents suivants. Vous réaliserez ensuite une synthèse de ces documents, selon la consigne générale que vous avez lue plus haut. Donnez-vous 1h10 pour faire cet exercice dans les conditions du DALF C1, puis comparez votre réponse à notre modèle.

Vous pouvez télécharger le sujet SANS les corrigés, en PDF, ici : 

Photo de Athena sur Pexels.com

Document 1 : Que sont les voitures autonomes?

On parle beaucoup des voitures autonomes depuis que Google a annoncé le lancement de la première voiture autonome en 2010. D’aucuns pensent qu’elles pourraient représenter la prochaine révolution industrielle en transformant les mobilités urbaines. Mais de quoi parle-t-on exactement lorsque l’on parle de voiture autonome?

Voitures autonomes ou automatisées : quelle est la différence ?

Les voitures autonomes sont des voitures qui roulent sans conducteur. On devrait parler de voitures « automatisées » plutôt que de voitures « autonomes ». L’une des raisons qui expliquent ce choix de termes est que le mot « autonomie » a des implications qui vont au-delà de l’électromécanique. Une voiture totalement autonome serait consciente de son propre potentiel et capable de faire ses propres choix. Par exemple, une fois dans le véhicule, vous prononcez la phrase « conduis-moi au travail » mais la voiture autonome peut décider de vous emmener à la plage à la place. Une voiture entièrement automatisée, en revanche, suivrait les ordres et vous emmènerait là où vous lui avez demandé de vous conduire.

Les voitures autonomes s’appuient sur des capteurs et des algorithmes complexes, des systèmes d’apprentissage automatique et de puissants processeurs pour exécuter des logiciels. Elles conçoivent une carte de leur environnement en se basant sur une variété de capteurs situés dans différentes parties du véhicule. Les capteurs radar surveillent la position des véhicules à proximité. Les caméras vidéo détectent les feux de circulation, lisent les panneaux de signalisation, suivent les autres véhicules et savent détecter les piétons qui traversent. Les capteurs Lidar (détection de la lumière notamment) mesurent les distances, détectent les bords de route et identifient le marquage des voies de circulation. De même, les capteurs à ultrasons dans les roues détectent les bordures de trottoir et les autres véhicules lorsqu’ils se garent. Des logiciels sophistiqués traitent ensuite toutes ces données sensorielles, tracent un chemin et envoient des instructions à la voiture pour contrôler l’accélération, le freinage et la direction.


Quels sont les défis posés par les voitures autonomes ?

Les voitures entièrement autonomes sont en cours d’essai dans plusieurs régions du monde, mais aucune n’est encore disponible pour le grand public. En réalité, nous sommes loin de voir des voitures autonomes circuler dans les villes, mêmes celles des pays riches. Les défis qui restent à relever pour les concepteurs et fabricants de voitures autonomes vont de l’aspect technologique et législatif de la mise sur le marché de ces véhicules, jusqu’à l’aspect environnemental et les questions éthiques qu’elles soulèvent. Voici quelques-uns des aspects qui posent encore des difficultés.

Lidar et radar

Le lidar, un type de radar, est coûteux et tente toujours de trouver le bon équilibre entre portée et résolution. Si plusieurs voitures autonomes devaient circuler sur la même route, leurs signaux lidar interféreraient-ils les uns avec les autres ? Et si plusieurs fréquences radio sont disponibles, la gamme de fréquences sera-t-elle suffisante pour une production en masse de voitures autonomes ?

Conditions météorologiques

Que se passe-t-il lorsqu’une voiture autonome roule dans des conditions métérologiques compliquées, comme en cas d’orage, de fortes pluies ou de neige? Par exemple, si la neige recouvre la route, les séparateurs de voies ne sont plus visibles. Comment les caméras et les capteurs suivront-ils les marquages des voies si les marquages sont ne sont plus visibles à cause de la neige, mais aussi de l’eau, du verglas ou de toute autre substance qui peut recouvrir les voies?

Conditions et règles de circulation

Les voitures autonomes auront-elles des problèmes dans les tunnels ou sur les ponts ? Comment se comporteront-elles dans la circulation ? Les voitures autonomes seront-elles reléguées à une voie spécifique ? Auront-elles accès aux voies de covoiturage ? Et qu’en est-il du parc de voitures « non autonomes » avec lesquelles elles se partageront les routes pendant les 20 ou 30 prochaines années ?

Responsabilité en cas d’accident

Une question importante que soulèvent les voitures autonomes est celle-ci : qui est responsable des accidents causés par une voiture autonome ? Le constructeur ? Le passager humain ? Une voiture entièrement autonome ne serait pas équipée d’un tableau de bord ou d’un volant, de sorte qu’un passager humain n’aurait même pas la possibilité de prendre le contrôle du véhicule en cas d’urgence.

Intelligence artificielle contre intelligence émotionnelle

Les conducteurs humains se fient à des indices subtils et à la communication non verbale, comme le contact visuel avec les piétons ou la lecture des expressions faciales et du langage corporel des autres conducteurs, pour porter un jugement en une fraction de seconde et ajuster leurs comportements. Les voitures autonomes pourront-elles reproduire ce comportement humain?


Quels sont les avantages des voitures autonomes ?

Malgré tous les défis qui restent à relever avant de mettre sur les routes des voitures autonomes, les possibilités d’amélioration de la qualité de vie grâce aux voitures autonomes sont nombreuses. Les personnes âgées et les handicapés physiques seraient plus indépendants grâce à ce type de véhicules. Vous pourriez même envoyer votre chien seul à un rendez-vous chez le vétérinaire.

Mais la véritable promesse des voitures autonomes est la possibilité de réduire considérablement les émissions de CO2. Dans une étude récente, les experts ont identifié trois tendances qui, si elles sont adoptées simultanément, permettraient de rendre les voitures autonomes vraiment compétitives : l’automatisation des véhicules, l’électrification des véhicules et le covoiturage. D’ici 2050, ces « trois révolutions du transport urbain » pourraient réduire les embouteillages (30 % de véhicules en moins sur les routes), réduire les coûts de transport de 40 % (en termes de véhicules, de carburant et d’infrastructures),libérer des parkings pour d’autres usages (écoles, parcs, centres communautaires) ou encore réduire les émissions urbaines de CO2 de 80% dans le monde.

Lucas, Polyglottes.org

Document 2 : Les freins à la voiture autonome

On nous annonce depuis un certain nombre d’années que les voitures autonomes vont débarquer dans nos villes et révolutionner la manière dont on se déplace. Des géants de la technologie comme Uber et Alphabet ont parié sur elles, tout comme des constructeurs automobiles historiques comme Ford ou encore General Motors. Mais alors même que Waymo, une société de Google, se prépare à lancer son service de voitures à pilotage automatique et que les constructeurs automobiles conçoivent des prototypes de véhicules dotés de différents niveaux d’intelligence artificielle, certains pensent que l’avenir de l’autonomie est surestimé : même si des voitures sans conducteur arrivent sur le marché, elles ne seront pas aussi pratiques qu’on peut le croire à première vue. Certains experts de l’industrie technologique et automobile sont sceptiques, voici les différents freins qu’ils voient à l’utilisation des voitures autonomes.

Les voitures autonomes ne fonctionneront pas tant que les voitures ne seront pas aussi intelligentes que les humains

Les ordinateurs sont encore loin de reproduire l’intelligence humaine. Pour des tâches simples comme identifier certains objets dans une image, ils peuvent surpasser les humains, mais cette compétence n’est pas suffisante. Les partisans de la voiture autonome ont tendance à considérer la conduite comme une tâche qui peut être accomplie avec une compréhension du monde bien inférieure à celle de l’homme. Mais dans des essais réalisés il y a quelques années, un spécialiste de la robotique et chercheur en intelligence artificielle qui a dirigé le laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT pendant une décennie, a plusieurs arguments contre la viabilité à court terme des voitures autonomes en se basant sur le nombre de « cas limites », c’est-à-dire de circonstances inhabituelles qu’elles devraient gérer. Il estime que pour l’instant, les voitures autonomes ne sont pas capables de traiter différents cas de figure de manière appropriée et sécurisée. Cependant, il ne tire pas une croix définitive sur les véhicules autonomes, il pense en effet que les voitures à conduite autonome viendront un jour supplanter les conducteurs humains. Mais cela prendra du temps : celui de l’amélioration des capacités de l’intelligence artificielle.

Les voitures autonomes courent des risques de piratage informatique

Étant donné que tous les systèmes informatiques courent des risques de piratage, ce risque s’applique aussi aux voitures autonomes. La question est de savoir si ce risque est suffisamment élevé pour retarder ou même arrêter la mise sur le marché des véhicules autonomes. Les voitures, même celles qui ne sont pas autonomes, se sont en effet déjà révélées vulnérables aux pirates informatiques.

Le contre-argument évident est que les défaillances de données, le piratage, le vol d’identité et bien d’autres choses encore n’ont pratiquement rien fait pour ralentir l’Internet grand public. C’est vrai, cependant, le danger physique que représentent les voitures est bien plus important et il est à prendre en compte pour la sécurité de tous sur la route.

Les voitures autonomes doivent démontrer qu’elles sont sûres

Les voitures autonomes sont entraînées par l’intelligence artificelle (IA) et plus précisément par des algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning) et des algorithmes d’apprentissage profond (deep learning). Le but est de les confronter au maximum de cas possibles afin que les véhicules autonomes puissent gérer en toute sécurité les situations qui peuvent se présenter sur la route. Ces entraînement est complexe et mobilise une grande puissance de calcul. Il faudra encore du temps pour que les voitures autonomes soient suffisamment bien entraînées afin qu’elles soient sûres.

Si on compare les voitures autonomes avec les avions commerciaux, ces derniers dépendent fortement du pilote automatique, mais le logiciel de pilotage automatique est considéré comme sûr car il ne repose pas sur des algorithmes d’apprentissage. Cependant, on sait aujourd’hui que 90% des accidents de la route avec des voitures classiques sont causés par le conducteur et la perte de vies humaines est lourde malgré des décennies de campagnes de sécurité routière. La conduite opérée par des voitures permet un temps de réaction réduit. De plus, les voitures ne ressentent pas la fatigue comme c’est le cas de l’humain. L’automatisation des voitures pourrait-elle alors représenter alors une baisse du risque lié à la conduite humaine?

Une fois ces freins techniques et technologiques levés, il resterait dans tous les cas à mettre en place le cadre légal pour la circulation des voitures autonomes sur les routes.

Lucas, Polyglottes.org

Sources : https://www.industrie-techno.com/article/google-les-voitures-autonomes-de-waymo-profitent-des-algorithmes-d-ia-de-deepmind.56760

https://www.echosciences-hauts-de-france.fr/articles/vehicule-autonome

4. Exemple de synthèse au DALF C1

Synthèse au DALF C1

Nous allons nous mettre dans la peau d’un candidat qui prépare sa synthèse pendant le temps imparti soit 1h10 environ pour lire les documents et faire la synthèse.

Nous allons réaliser un tableau avec les idées principales des 3 textes afin de réaliser ensuite la synthèse efficacement. N’oubliez pas que vous êtes limité(e) en nombre de mots, vous ne pourrez pas tout mettre. Surlignez par exemple les éléments des textes selon un code :

-les idées essentielles d’une couleur (jaune par exemple)

-les idées secondaires d’une autre couleur (vert par exemple)

Vous pouvez aussi choisir une autre couleur pour mettre en relief des exemples à reprendre.

A. Tableau avec les idées principales des 2 textes 

Article 1Article 2
Les voitures autonomes sont des voitures qui roulent sans conducteur, on devrait parler de voitures « automatisées (définition)Les ordinateurs sont encore loin de reproduire l’intelligence humaine = frein
Les voitures autonomes s’appuient sur des capteurs et des algorithmes complexes, des systèmes d’apprentissage automatique et de puissants processeurs pour exécuter des logiciels.Risques de piratage informatique = risque
Les voitures entièrement autonomes sont en cours d’essai dans plusieurs régions du monde, mais aucune n’est encore disponible pour le grand public. En réalité, nous sommes loin de voir des voitures autonomes circuler dans les villes, mêmes celles des pays riches.Les voitures autonomes doivent êtres entraînées par l’IA et il faudra encore du temps pour que les voitures autonomes soient suffisamment bien entraînées afin qu’elles soient sûres = frein
Les défis qui restent à relever pour les concepteurs et fabricants de voitures autonomes vont de l’aspect technologique et législatif de la mise sur le marché de ces véhicules, jusqu’à l’aspect environnemental et les questions éthiques qu’elles soulèvent.Les voitures autonomes peuvent réduire les risques liés à la conduite humaine = avantage
quid de la conduite lorsque les conditions météorologiques sont difficiles? = freincadre légal
quelles règles de circulation vont s’appliquer aux voitures autonomes? = frein
quelle responsabilité en cas d’accident? = frein
Les voitures autonomes pourront-elles faire les mêmes choix que l’humain? = frein
Avantages des voitures autonomes : réduire les embouteillages, réduire les coûts de transport, libérer des parkings pour d’autres usages, réduire les émissions urbaines de CO2 de 80% dans le monde. = avantages

B. Problématiser et trouver un plan 

Maintenant que nous avons listé les idées principales des 2 textes, on peut voir que :

-les 2 textes parlent des voitures autonomes

-les 2 textes parlent des avantages et des risques

Ainsi, on peut proposer la problématique suivante « Quels sont les avantages et les inconvénients des voitures autonomes? » (problématique 1). On pourrait aussi proposer « les freins à lever pour l’arrivée des voitures autonomes sur le marché sont-ils supérieurs aux avantages qu’elles présentent? » (problématique 2). Ces deux plans permettent de réaliser une synthèse où les idées des 2 textes sont mises en lien. Il faut éviter absolument de faire un plan de type paragraphe 1 = texte 1, paragraphe 2 = texte 2.

Notre plan suivra ceci : paragraphe 1 = idées du texte 1 et du texte 2, paragraphe 2 = idées du texte 1 et du texte 2.

Problématiser fait partie des critères pris en compte dans le barème de la synthèse. Choisissez bien votre problématique pour faciliter la rédaction de votre synthèse. Nous allons choisir la problématique 1 dans la synthèse que nous allons réaliser.

Puis, on définit le plan de la synthèse écrite :

1 ou 2 phrases d’introduction

Partie 1 : Inconvénients (textes 1 et 2)

Partie 2 : Avantages (textes 1 et 2)

C. Exemple de synthèse DALF C1 : la voiture autonome

Nous allons nous baser sur notre plan et sur les idées collectées dans le tableau pour rédiger une synthèse neutre, structurée et en 245 mots, sans recopier des passages des textes. Nous allons donc reformuler plus simplement les idées des textes (sans les transformer!).

(titre) Quels sont les avantages et les inconvénients des voitures autonomes ?

(intro) Les voitures autonomes sont en cours de développement depuis une décennie, mais elles ne sont pas encore sur le marché. Pourquoi?

(Partie 1) Les voitures autonomes sont présentées comme les voitures du futur, mais les freins à leur mise sur le marché sont encore nombreux. Les voitures autonomes se conduisent seules, en repérant les signaux et indices sur la route grâce à des capteurs sophistiqués. Parmi les freins, on compte la conduite dans des conditions météorologiques difficiles : ces voitures seront-elles capables de rouler si les marquages au sol sont masqués? Il faudra aussi décider quelles règles de circulation s’appliqueront aux voitures autonomes sur les routes où elles vont côtoyer les voitures classiques. La question de la responsabilité en cas d’accident est elle aussi à déterminer, tout comme le cadre légal qui s’appliquera ou encore le risque de piratage informatique. Quoi qu’il en soit, l’entraînement des voitures autonomes par l’intelligence artificielle afin de les rendre sûres doit encore progresser.

(Partie 2) Malgré tous ces freins, la voiture autonome a aussi des atouts. Elle permet de réduire le risque lié à la conduite humaine, car aujourd’hui, la quasi totalité des accidents a pour origine des causes humaines. La voiture autonome ne se fatigue pas, et elle a un temps de réaction inférieur à celui des humains. De plus, la voiture autonome est un allié pour l’environnement : elle réduira les embouteillages, le coût des transports, mais aussi la production de CO2.

Nombre de mots : 245 

Commentaires

  • Le plan mélange bien les idées des 2 textes. Le plan nous est propre, on ne résume pas les textes les uns à la suite des autres, nous avons créé une autre logique sur la base des textes.
  • La synthèse est objective : on reprend les éléments importants des textes sans les modifier, juste en les reformulant, et sans recopier les phrases (important!). En mauve, ce sont des exemples d’expressions ou de mots qui permettent de varier le vocabulaire employé. Vérifiez que vous les comprenez (sinon cherchez-les dans le dictionnaire) et notez-les pour les employer vous aussi dans vos copies.
  • Le plan est simple et équilibré (avantages et freins), il reprend les idées importantes. Ce n’est pas grave si vos 2 parties ne sont pas exactement égales en nombre de mots comme dans notre exemple.
  • La conclusion n’est pas obligatoire dans la synthèse écrite au DALF C1. Nous n’avons pas mis de conclusion dans cet exemple car le nombre de mots ne le permet pas.

Voici le barème de la synthèse écrite au DALF C1, il faut le connaître pour savoir comment vous serez notés :

5. Remarques et conseils : la synthèse écrite au DALF C1

1/ Ce modèle de synthèse écrite que nous vous proposons n’est pas l’unique réponse possible ni une réponse idéale. Il a été réalisé par une prof pour vous permettre de comprendre la méthode de la synthèse et d’enrichir votre vocabulaire à l’aide des expressions en violet dans le modèle.

2/Pour vous entraîner, réalisez votre propre synthèse sur le même thème en vous inspirant de la méthode que nous vous proposons. C’est le meilleur moyen de progresser!

3/ À l’examen du DALF C1 et C2, vous écrirez votre synthèse à la main, en format papier. Ne vous entraînez pas uniquement à taper vos essais à l’ordinateur, préparez-vous dans les conditions de l’examen!

4/ Vous devrez préciser le nombre de mots à la fin de votre copie.

5/ Enfin, il n’est pas demandé d’écrire une synthèse parfaite, un petit nombre de fautes est toléré au DALF C1 (référez-vous au barème), même si un haut degré de correction est attendu ainsi qu’une grande richesse lexicale. Par conséquent, soyez indulgents avec vous-mêmes et ne stressez pas si votre écrit ne vous semble pas « parfait »!

Pour pratiquer la production orale et écrite ainsi que la compréhension orale et écrite au DALF, voici toutes nos ressources sur ce blog: DALF C1 et C2.

Vous avez appris des choses? Aimé le sujet? Eu des difficultés? Vous pouvez en discuter avec les autres participants et apprenants dans  groupe Facebook (plus de 53 000 membres, apprenants et professeurs de FLE).

Vous souhaitez bénéficier d’une préparation efficace au DALF C1 ou C2? Découvrez notre offre de cours en ligne :

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s