Actu

Compréhension écrite n°7 pour préparer le DALF C1 sur la gestion des déchets nucléaires (avec corrigés)• FLE

Note : 4.5 sur 5.

Voici un sujet de compréhension écrite à la façon du DALF C1 sur un thème crucial : la gestion des déchets radioactifs.

Découvrez le sujet adapté pour le perfectionnement en FLE et l’exercice correspondant dans ce billet! 

*Précision importante : Notre travail est protégé par le droit de la propriété intellectuelle. Il n’est pas autorisé de le réutiliser ni partiellement ni en totalité sans notre accord, de le modifier, ni d’en faire usage sans notre accord, cela constituerait une fraude. Pour toute demande d’utilisation, utilisez le formulaire en bas de page. Vous pouvez en revanche partager l’article avec vos amis, vos proches et vos collègues!

FLE déchets radioactifs DALF C1.jpg
Crédit : Futura Sciences

Compréhension écrite n°7 pour préparer le DALF C1 sur la gestion des déchets nucléaires • FLE

Les thèmes du DALF C1

À l’examen de DALF C1, l’une des 4 sections de l’examen évalue votre compréhension de l’écrit. Les documents peuvent porter sur un document littéraire ou journalistique.

Les thèmes abordés à l’examen sont les mêmes pour tous les candidats depuis 2020 (nouveau format du DELF et du DALF).

Les thèmes peuvent concerner l’ensemble des thèmes de l’actualité et du monde qui nous entoure (écologie et développement durable, transports, tourisme, économie, société, culture, littérature, éducation, santé, numérique, relations entre les individus…). Les sujets sur l’environnement sont fréquents.

Pour connaître tous les sujets d’actualité, consultez cet article dédié : Guide complet des thèmes du DALF C1 et du DALF C2 : 179 sujets possibles triés sur le volet

Compréhension écrite FLE : l’article

L’article que nous vous proposons de découvrir est le suivant  (cliquez sur le lien):

Enfouir, une pollution pour l’éternité sur le site de Libération.

Une fois que vous l’avez lu, vous pouvez passer aux questions de compréhension.

Vous pouvez aussi lire les questions avant de lire l’article (cela peut être une stratégie pour le DALF). Les questions suivent l’ordre du texte.

8 questions de compréhension à la manière du DALF C1

  1. Quelle est la problématique soulevée par cet article ? (2 points)

………………………………………………………………………………………………………………………………

2.  La journaliste est-elle neutre dans sa façon d’aborder le sujet ? Justifiez votre réponse en citant le texte. (2 points)

……………………………………………………………………………………………………………………………

3. Expliquez la phrase suivante  » Or que fait-on de ces encombrants reliefs de notre voracité énergétique ? On bricole » en utilisant vos propres mots.

………………………………………………………………………………………………………………………………(3 points)

4. Vrai ou faux : l’expression  » les chiffres donnent le tournis » signifie que les chiffres sont très clairs.

VRAI

FAUX

(1 point)

5. Quelles sont les 3 phases principales du projet citées dans cet article? Donnez des dates et expliquez avec vos mots.

………………………………………………………………………………………………………………………………(3 points)

6. Quel est le problème scientifique dont il est question ici au sujet de l’enfouissement des déchets nucléaires?

………………………………………………………………………………………………………………………………(2 points)

7. Le doute persiste sur 3 questions fondamentales concernant l’enfouissement des déchets nucléaires. Quelles sont ces questions? Basez-vous sur l’argumentation de la journaliste pour répondre.

………………………………………………………………………………………………………………………………(3 points)

8. La journaliste a choisi de ponctuer son article par l’adjectif « vertigineux ». Expliquez son sens et l’objectif de ce choix dans l’argumentation.

………………………………………………………………………………………………………………………………(4 points)

Total : ……../20 points

CORRIGÉS

1. On peut répondre sous forme de question : « Que faire des déchets radioactifs? ». La problématique peut aussi être présentée comme suit : « le danger sur le très long terme que représentent les déchets radioactifs des centrales nucléaires. »


2. Non. La journaliste est critique, on le voit à travers les expressions suivantes :

-« une telle durée dépasse l’entendement » (= c’est incroyable)

– or que fait-on de ces encombrants reliefs de notre voracité énergétique ? On bricole » (= on ne prend pas de vraies mesures)

-« Ultradangereux« 

-« Les chiffres donnent le tournis« 

etc.

3. Le problème est grave et risque d’avoir des impacts importants pendant une centaine de milliers d’années, mais nous ne sommes pas en train de prendre des mesures à la hauteur de la gravité de la situation selon la journaliste.


4. FAUX, l’expression signifie que les chiffres sont tellement énorme qu’ils donnent le vertige, qu’ils font tourner la tête.


5. Phase préparatoire : années 1990 jusqu’en 2019 : préparation du projet et dépôt d’une demande de création du Centre industriel de stockage géologique

Première phase en 2025: démarrage du projet, phase indistrielle pilote, entrainement au stockage de déchets non nucléaires


Deuxième phase en 2035 : stockage de sarcophages radioactifs (avec acceptation préalable du projet par le Parlement). Durée de la phase : 100 ans. Si les générations futures trouvent d’autres modes de gestion des déchets radioactifs, elles pourront les récupérer et les traiter.

Troixieme phase en 2140 : les sarcophages seront scellés et irrécupérables.


6. L’un des risques est celui du caractère inflammable des boues radioactives bitumées qui seront stockées durant la phase 2. C’est un risque qui semble sérieux.


7. Doute 1 : « Mais que se passera-t-il dans les profondeurs dans trois siècles, dans cent siècles ? Nul ne peut le dire ». On ne sait pas ce qu’il adviendra des sarcophages et de ce qu’ils contiennent dans plusieurs siècles.

Doute 2 : « Les scientifiques estiment simplement que les radionucléides ne remonteront pas à la surface avant 400 000 ans, sous l’effet de l’érosion et des infiltrations(…)Et d’ici là, en cas de guerre ? De catastrophe ? Mystère ». Les scientifiques estiment que la radioactivité des sarcophages ne remontera pas à la surface avant des centaines de milliers d’années, mais on ne sait pas ce qu’il peut arriver en cas de catastrophe ou de guerre.

Doute 3 : « comment avertir nos lointains descendants, communiquer avec l’avenir sur la dangerosité de ce lieu damné ? Comment réagira l’humain de l’an 6780 ? Et celui de l’an 43 867, si tant est qu’il existe ? » On laisse un cadeau empoisonné aux générations futures, et on ne peut pas prévoir aujourd’hui comment on va leur faire passer le message pour les protéger.


8. La journaliste choisit de ponctuer son article par l’adjectif « vertigineux » qui fait référence à l’expression qu’elle a utilisée au début : « les chiffres donnent le tournis« . Elle met ainsi en avant que le problème de la gestion des déchets nucléaires est grave, et qu’on s’engage avec le nucléaire dans une problématique lourde, dont on ne prend pas suffisamment la mesure tellement les conséquences risquent de durer loin dans le temps (et dans l’échelle de gravité sûrement aussi).

C’est terminé ! Partagez vos réponses en commentaires et partagez ce billet s’il vous a été utile et rejoignez notre groupe Facebook pour échanger avec les membres de notre communauté (plus de 55 000 membres).

Pour vous entraîner, retrouvez d’autres sujets de compréhension écrite ici et de compréhension orale là.

Pour plus d’informations sur nos cours de français et de FLE en ligne, remplissez ce formulaire :

©Polyglottes 2020 – Tous droits réservés – All rights reserved

2 réponses »

  1. Les réponses.
    1.Le projet de stockage des déchets nucléaires en France.
    2.non ,elle remet en question son argumentation. « mais que se passera-t-il dans les profondeurs dans trois siècles , dans cents siècles ? Nul ne peut le dire .»
    3.La gestion durable qu’on doit faire avec les déchets et matières radioactifs que l’humanité a générée au long du temps .
    4.Faux , donner le tournis= avoir des étourdissements. Pourtant les chiffres données ne sont pas claires.
    5.ils sont très phases :
    1. la phase industrielle pilote sera lancée le 2025 avec des colis factices comme épreuve et on commencera à stocker réellement les déchets radioactifs dans l’année 2035.
    2. La phase de réversibilité permettra à l’humanité la récupération des déchets entreposés à l’avenir.
    3. La cigeo prédit de faire le scellement le coffre-fort pour toujours aux environs des années 2140 en attendant que le feu radioactif meure lentement sans l’aide humaine.
    6.les conséquences que l’enfouissement des déchets nucléaires pourraient avoir à l’avenir .
    7.elles sont trois :
    1. Comment avertir nos lointains descendants , communiquer avec l’avenir sur la dangerosité de ce lieu damné ?
    2. Comment réagira l’humain de l’an 6780 et celui de l’an 43 867 si tant qu’il existe ?
    3.faudra-t-il plutôt tenter de souvenir pour toujours d’oublier, cigeo et sa mortifère poussière sous le tapis ?
    8.dans le dernier paragraphe du texte ,la journaliste pose la question sur la façon de réagir de l’homme à l’avenir et passe rapidement de l’an 6780 à l’an 43 867 donc elle use le mot vertigineux au sens figuré comme les années passeront à l’avenir avec l’objectif de mettre de l’emphase sur son argumentation.

    J'aime

  2. C’est bien , cet article sert à améliorer notre compréhension de textes en français ,c’est super et très intéressant le thème. Merci de l’avoir partagé.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Miguel angel sassa yep Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s