FLE

Les marronniers, la répétition et l’uniformisation dans les médias avec exercices – FLE – B2-C1

Un nouveau topo original aujourd’hui pour vous parler des médias. On va aborder la thématique de la répétition et de l’uniformisation dans les médias, utile si vous apprenez ou perfectionnez votre français. Il sera question de sujets récurrents, de répétition de formules standard, d’accents, de voix mais aussi la discrimination à l’accent. On s’appuiera sur 2 documents authentiques : une archive INA et un documentaire de Victoire Tuillon. Des exercices vous sont proposés, avec leurs corrigés.

Plan de ce billet :

  • Les marronniers explications et exercice 1 sur la détection du sarcasme ( + réponses)
  • Histoire du terme marronnier
  • La répétition et la standardisation des accents dans le journalisme : vidéo (9 minutes) et questions + réponses
  • Sujets de discussion en classe de FLE autour de la répétition et de la standardisation dans les médias – B2/C1
  • Pour approfondir suggestions de lectures et de visonnage
  • Vocabulaire thématique et autres exercices

Billet mis en ligne le 3 février 2021 

Le contenu est certifié original, les visuels utilisés respectent le droit d’auteur.

*Précision importante : Notre travail est protégé par le droit de la propriété intellectuelle. Il n’est pas autorisé de le réutiliser ni partiellement ni en totalité sans notre accord, de le modifier, ni d’en faire usage de manière promotionnelle ou commerciale, cela constituerait une fraude. Pour toute demande d’utilisation, utilisez le formulaire en bas de page.

This material is under copyright. You may not copy or distribute any part of this material. Failure to comply with the terms of this warning may expose you to legal action for copyright infringement.

RAPPEL : Comment utiliser nos ressources dans le respect du droit de la propriété intellectuelle?

Vous pouvez :

-partager les publications telles qu’elles (sans rien modifier) ✅

-les utiliser vous-même pour apprendre ✅

Vous ne pouvez pas …🚫

-copier le contenu en vous l’appropriant (modifier le fond, les couleurs, remixer nos idées par exemple) = c’est du plagiat

-vous inspirer de nos idées sans nous mentionner = c’est du plagiat

-faire une utilisation commerciale ou promotionnelle des nos contenus = c’est du plagiat et c’est puni par la loi

Fin du petit rappel 🙂 

Soyez toujours respectueux du travail d’autrui comme vous voudriez que tout le monde le soit avec votre propre travail!

Les marronniers, la répétition et l’uniformisation dans les médias avec exercices

Le marronnier, l’arbre qui cache la forêt?

On évoquera tout d’abord un terme peu connu mais qui fait référence à une pratique qui, elle, est bien plus connue : le marronnier.

Il est 20 heures, vous mettez le JT(journal télévisé) de TF1, un verre à la main et vous partez pour un voyage dans l’exploration de thèmes dont vous avez entendu parler cent fois. Un marronnier, c’est un sujet qui revient tout le temps!

Le marronnier, tout d’abord, c’est l’arbre qui produit des marrons (des fruits de couleur marron).

Un marronnier – Crédit : David Mark, Pixabay

Les marrons, certains les aiment chauds, on peut en manger chez les vendeurs de rue en hiver dans plusieurs villes de France. C’est presque un emblème de la « street food » hivernale dans l’Hexagone.

Mais en journalisme, il y a un autre sens, dérivé du nom de l’arbre.

Le marronnier est un type de sujet qui revient souvent : les articles sur la Saint Valentin chaque année aux mêmes dates, les articles sur la neige qui tombe l’hiver, la chaleur en été, sur les départs en grandes vacances, sur la rentrée scolaire, sur les courses dans les magasins à Noël…Ce sont des articles qui n’apportent pas d’information nouvelle sur un thème, ils se bornent à un parler sous un angle différent, voire même pas.

Pourquoi y a-t-il autant de marronniers à la télévision et dans la presse?

Généralement, les marronniers servent à dire quelque chose dans une période où il ne se passe rien ou presque (la neige qui tombe), ils ont pour but de « meubler » (occuper l’espace) ou encore ils servent à traiter un sujet dont il faut parler chaque année alors qu’il ne se passe rien de nouveau.

Archive INA

Voici un exemple qui nous plaît bien parce qu’il parle du marché de Noël de Strasbourg (et du père Noël et du froid). Le journaliste Jean-François Dolisi se rebellait déjà contre les « marronniers » en 1987! Cette archive INA, consultable ci-dessous, est culte :

C’est pénible pour un journaliste de devoir refaire chaque année les mêmes sujets et de faire des interviews sans valeur ajoutée!

Exercice 1 : Détecter le sarcasme dans une vidéo en français

Le CNRTL (dictionnaire de référence) définit le sarcasme comme une « Ironie acerbe, mordante » ou encore une « Critique, satire amère et piquante« .

Repérez les expressions du sarcasme dans ce que dit le journaliste dans l’extrait. Ce sont le plus souvent des phrases entières et non juste un mot.

……………………………………..

……………………………………..

……………………………………..

……………………………………..

……………………………………..

……………………………………..

Réponses

« ça fait 418 ans que le marché de Noël existe, presque autant qu’on va le filmer »

« inutile de vous dire donc qu’il est place Broglie… »

« vous le savez déjà »

« d’ailleurs la conscience professionnelle et un rédacteur en chef de très mauvaise humeur nous ont empêchés de rester bien au chaud et de vous repasser les images de l’an passé, ou d’il y a 2 ans, ou 3, ou 4, ou 5, ou 6, ou 7 ou 8, ou 9 ou 10… »

« ça fait combien de temps qu’on vient vous filmer chaque année? »

« alors que faire si vous savez tout, à part poser des questions stupides à de bien jolies femmes? ».

« et puis, comme Noël c’est aussi le moment d’évoquer les cas désespérés… »

« on a fait ce qu’on a pu »

D’où vient le terme « marronnier » en journalisme?

Philippe Vandel nous explique que le terme marronnier remonte à la Révolution française. Lors de l’attaque de la Bastille, des Gardes suisses attaqués par la foule et tués ont été enterrés sous un marronnier (= l’arbre). Quand le marronnier était en fleur chaque année, des articles étaient publiés pour commémorer l’événement. D’où l’idée du retour périodique d’un même sujet en journalisme.

Source : Pourquoi dans la presse appelle-t-on un marronnier un « marronnier » ? P. Vandel, France Info 2015 Consultable ici.

La répétition et la standardisation des accents dans le journalisme

ARTE propose une courte émission sur le thème de la répétition chez les journalistes, sur le fait de « poser sa voix« , de modifier la ponctuation, d’uniformiser les intonations.

La journaliste Victoire Tuaillon explique dans Et là, c’est le drame, pourquoi tous les journalistes de télévision ont standardisé leur manière de parler.

ARTE, Et là, c’est le drame – Documentaire de Victoire Tuaillon, Mise en ondes & mix : Arnaud Forest Montage vidéo et animation : Sara Olaciregui – Youtube

« Et là, c’est le drame » est ainsi devenue une expression typique à la télévision, employée pour tout et n’importe quoi, comme le montre Victoire Tuaillon dans ce documentaire.

Exercice 2 : 12 questions de compréhension sur le documentaire Et là, c’est le drame (Victoire Tuaillon) – FLE (B2-C1)

Répondez aux questions suivantes après avoir écouté l’extrait précédent. Aidez-vous de la transcription qui apparaît sur l’extrait Youtube si nécessaire.

Question 1 : Qui est Victoire Tuaillon?

a. une jeune journaliste de 21 ans

b. une journaliste

c. la présentatrice du journal télévisé

Question 2 : Elle a travaillé…

a. pour TF1

b. pour la presse écrite

c. pour différentes chaînes de télé

Question 3 : La voix off est…

a. la voix qui commente les images

b. la voix du présentateur du journal télévisé

c. la voix des personnes interviewées à la télévision

Question 4 : Quelle est la difficulté qu’elle a rencontré quand elle a commencé à travailler?

a. sa voix était trop scolaire, trop sérieuse ou trop gamine

b. sa voix était trop forte

c. sa voix était inaudible

Question 5 : Pourquoi les journalistes de télévision parlent tous de la même manière?

a. Pascal Doucet-Bon explique que c’est ce que les chefs demandent

b. Pascal Doucet-Bon explique que c’est ce que les journalistes pensent qui est attendu d’eux

c. les journalistes sont licenciés s’ils ne le font pas

Question 6 : « On a créé la virgule qui n’existe pas ». Qu’est-ce que cela signifie à votre avis?

a. on écrit des virgules dans les scripts

b. c’est une expression figée, ça signifie qu’on rend la prononciation stéréotypée, calibrée

c. on fait des pauses qu’il ne faut pas faire si on prononce correctement

Question 7 : Que doivent faire les rédacteurs stagiaires?

a. être jaloux des autres

b. ils doivent s’efforcer de faire une voix stéréotypée, de trouver leur « voix »

c. trouver leur voie, trouver leur manière de prononcer

Question 8 : Victoire a été félicitée lorsqu’elle…

a. a baissé sa voix de plusieurs octaves

b. remis ces stéréotypes en question

c. elle a imité l’accent parisien

Question 9 : Pascal Doucet-Bon explique au sujet de l’accent des journalistes…

a. qu’il est indispensable

b. qu’on recherche justement des journalistes aux accents régionaux

c. qu’il fait partie des critères de sélection des jeunes journalistes

Question 10 : Pascal Doucet-Bon…

a. lutte contre la discrimination à l’accent des journalistes de télévision

b. justifie la discrimination des journalistes ayant des accents « à couper au couteau »

c. apprécie les accents régionaux, mais il les trouve trop fréquents

Question 11 : Pascal Doucet-Bon n’aime pas…

a. les phrases prononcées comme si elles étaient suspendues à la fin

b. l’accent tonique

c. les stagiaires inexpérimentés

Question 12 : Il explique le mimétisme que les journalistes font par…

a. le fait qu’une mode s’installe régulièrement et que les journalistes pensent que ce qui est attendu d’eux c’est de la suivre

b. les jeunes journalistes ne savent pas prononcer correctement

c. les chefs ne savent pas faire respecter les standards de prononciation à la télévision

Réponses de l’exercice 2

Question 1 : b (elle n’est plus une journaliste débutante)

Question 2 : c

Question 3 : a

Question 4 : a

Question 5 : b – les chefs ne le demandent pas expressément, les journalistes comprennent que c’est ce qu’il faut faire

Question 6 : c

Question 7 : b

Question 8 : a

Question 9 : c

Question 10 : b

Question 11 : a

Question 12 : a

Sujets de discussion en classe de FLE autour de la répétition et de la standardisation dans les médias – B2/C1

Organiser des débats et discussion en cours de FLE, ça permet de faire participer les élèves, de leur permettre de pratiquer l’oral, et de leur apprendre à argumenter (= défendre leur point de vue). Ce sujet peut aussi s’appuyer sur un thème que vous avez abordé, ça peut être la multitude des articles / vidéos sur la Chandeleur, les articles et vidéos à venir par milliers sur la Saint Valentin, ou autre.

Voici donc des idées pour parler du sujet de la répétition dans les médias, des marronniers, des accents et de la discrimination à l’accent.

Comment faire? Vous pouvez rleur demander de visionner les 2 vidéos en avance. Il est possible d’organiser de telles discussion lors de séances en ligne, avec des apprenants adolescents ou adultes, de niveaux B2 et plus.

1/ Avez-vous remarqué que certains sujets reviennent tout le temps dans les médias? Quels exemples pouvez-vous donner?

2/ Regardez cet extrait. Pourquoi est-ce un marronnier? Pourquoi les Canadiens se moquent-ils des Français?

3/ Trouvez-vous intéressant de revoir un thème que vous avez déjà vu au journal télévisé ou dans la presse? Pourquoi?

4/ Pouvez-vous raconter une courte histoire banale où apparaît l’expression culte et standard « et là, c’est le drame »? (durée : environ 2 minutes, ça doit être court et percutant, si possible drôle)

5/ Pensez-vous que les journalistes doivent avoir un accent standard quand ils parlent à la télévision ou qu’au contraire, les accents font la richesse de l’oral? Défendez votre point de vue.

6/ Avez-vous déjà vu des extraits de journaux télévisés où les personnes interviewées ont un accent « à couper au couteau » et sont sous-titrées? (voir à 3’41 l’extrait Tour de France des accents régionaux et la discrimination linguistique, France 24 présenté plus bas). Qu’en pensez-vous?

7/ La discrimination à l’accent sera peut-être bientôt punie par la loi en France. On ne pourra plus ne pas embaucher quelqu’un à cause de son accent par exemple. Qu’en pensez-vous?

Pour approfondir

Lire sur la glottophobie

1/ La discrimination à l’accent s’appelle la glottophobie. L’auteur de référence en France sur cette thématique est Philippe Blanchet (Discriminations : combattre la glottophobie, Lambert-Lucas, 2019) :

Il est professeur à l’université et il est souvent invité dans des conférences sur le sujet.

2/ Nous vous recommandons également cet entretien qu’il a donné à France Culture fin 2020, dans le contexte de la proposition de loi sur la glottophobie.

Regarder : Tour de France des accents régionaux et la discrimination linguistique, France 24

L’émission « Tour de France des accents régionaux et la discrimination linguistique » sur France 24 (2018), reprend la discrimination à l’accent en politique notamment. On y parle de la députée qui a fait une proposition de loi, d’une journaliste belge opposée à la pénalisation de la glottophobie, de la distinction entre les « accents du sud », l’accent toulousain :

À 3’41, vous verrez un exemple de personne sous-titrée à cause de son accent.

Vocabulaire thématique, exercice de compréhension écrite

Vous pourrez aussi être intéressé(e) par une révision du vocabulaire de la télévision et de celui du cinéma, ou par cet exercice sur la diversité à la télévision française.

C’est terminé pour aujourd’hui! N’hésitez pas à explorer les rubriques de ce blog (page d’accueil) pour découvrir d’autres sujets et ressources (400 articles en ligne, en accès libre) et à nous rejoindre sur Facebook pour échanger avec 51 000 apprenants et profs de français!

Vous souhaitez découvrir nos cours de français et FLE en ligne? Remplissez ce formulaire pour obtenir + d’infos :

2 réponses »

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s