Halloween en el mundo hispanohablante: Día de Muertos en México

HALLOWEEN EN EL MUNDO HISPANOHABLANTE: EL DÍA DE MUERTOS

                                             Photo published by: Chloe Sayer |

Una de las expresiones culturales más coloridas y representativas de México es la celebración entre el 1 y 2 de noviembre del Día de Muertos, declarado Patrimonio de la Humanidad por la UNESCO.

Es una fecha que se vive con actitud positiva , con la ilusión de que de alguna manera los seres queridos regresan de visita al mundo de los vivos. Hay gente que dice : « en realidad no han muerto, simplemente se han adelantado un poquito »

Muchas familias acuden al cementerio y se montan altares en honor al fallecido.

Se dice que ya algunos pueblos como los aztecas y los mayas enterraban a los difuntos con los objetos necesarios para guiarlos en el viaje al más allá: velas para iluminar, comida y agua, etc. Y para ayudarlos a regresar, una vez al año se levantaba un altar con incienso de copal y flores de cempasuchil .

Un personaje principal en el desfile del Día de Muertos es “La Catrina”, nombre que le dio el pintor Diego Rivera ( marido de Frida Khallo), aunque la calavera había sido creada originalmente por el caricaturista José Guadalupe Posada como una crítica a la hipocresía de la alta sociedad.

Y como actividad para conocer más esta tradición os recomendamos la película de dibujos animados “ Coco” :   https://youtu.be/awzWdtCezDo 

HALLOWEEN DANS LE MONDE HISPANOPHONE: LE JOUR DES MORTS

L’une des expressions culturelles les plus colorées et représentatives du Mexique c’est la célébration entre le 1er et le 2e novembre de la Journée des morts, déclarée Patrimoine Mondial par l’UNESCO.

C’est une date vécue avec une attitude positive, avec l’émotion, parce qu’il y a la croyance que d’une manière ou d’une autre les proches reviennent pour visiter le monde des vivants.

Il y même des gens qui disent: “ lls ne sont pas vraiment morts, juste ils ont juste pris un peu d’avance!” 🙂

Des nombreuses familles vont ce jour-là au cimetière et installent des autels en l’honneur des défunts.

Il est dit que déjà certains peuples tels que les Aztèques et les Mayas enterraient les morts avec les objets nécessaires pour les guider sur le chemin de l’au-delà : bougies pour éclairer, de la nourriture et de l’eau, etc. Et pour les aider à revenir, une fois par an, un autel avec de l’encens de l’arbre copal (courbaril) et des fleurs de cempasúchil (fleur de 20 pétales en langue nahualt) était érigé.

Un personnage principal dans la parade du Jour des Morts c’est « La Catrina », un nom qui lui a été donné par le peintre Diego Rivera (mari de Frida Kahlo), bien que le crâne avait été créé à l’origine par le caricaturiste José Guadalupe Posada comme une critique de l’hypocrisie de la haute société.

Et comme activité pour en connaître plus sur cette tradition, nous vous recommandons ce film d’animation sympa :

“COCO ” https://youtu.be/awzWdtCezDo 

Envie d’apprendre l’espagnol et de progresser? Réservez une séance avec Betty en utilisant le formulaire ci-dessous

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s